Quel est votre parcours “étudiant” ?

Aude : Après un bac ES à Neuville-sur- Saône (NDB), j’ai directement intégré l’école d’architecture de Bordeaux.

Coraline : À la fin de ma seconde, j’ai décidé de m’orienter vers la filière Economique et Sociale option Sciences-Politiques, au lycée Rosa Parks. Une fois
mon Baccalauréat obtenu, j’ai commencé mes études en Événementiel, j’ai déjà réussi mon Titre RNCP Niveau 3 (reconnu par l’état).

Que représente pour vous le RME ?

Aude : C’est une aide accordée aux étudiants contre une aide de ceux-ci dans la vie de la commune. Je trouve que c’est
une approche intéressante car elle nous permet de nous investir pour Genay, chose qu’on ne ferait pas forcément, faute d’y penser. Je trouve que l’idée d’une entraide entre la ville et les jeunes est une très bonne idée.
Coraline : Si je devais décrire en un mot le RME, je dirais “Expérience”, au-delà de l’aide financière, j’ai partagé des moments conviviaux. J’ai pu acquérir une meilleure connaissance des coulisses de la commune. Le RME est une façon “cool” de recevoir une aide moyennant un investissement “citoyen”.

À quoi vous sert cette aide ?

Aude : L’argent me sert dans mes dépenses quotidiennes : à payer mon loyer, mais aussi aux dépenses auxquelles je fais face en tant qu’étudiante en architecture (carton, matériel à dessin et à maquette…)
Coraline : Tout l’argent que j’ai perçu m’a servi pour mes études, car étudier en école privée coûte assez cher, il me fallait un minimum de revenu pour payer les frais.

Quel type de missions avez-vous réalisé ?

Aude : L’année dernière, j’ai participé à 2 actions : les voeux du maire pour servir et la fête de Genay en juin pour encadrer
les enfants aux jeux. Ces actions étaient plutôt sympas car j’étais accompagnée de nombreux autres jeunes. Ce ne sont pas des missions trop lourdes. Cette année, j’ai choisi de participer à l’organisation des élections européennes du 26 mai dernier.
Coraline : J’ai participé au Gana’trail et la mise sous enveloppe de cartes de vœux. Lors du Gana’trail, je devais m’occuper de la sécurité des coureurs dans les bois. La mission “Gana’trail” était super, cela m’a permis de le découvrir et de passer une bonne soirée tout en travaillant. La mission “cartes de vœux” était moins trépidante mais assez rapide compte tenu du fait que nous étions plusieurs “RME”.

Le mot de Germaine Lamy

Le mot de Germaine Lamy

2e adjointe déléguée aux affaires sociales, à la solidarité, au logement, à l'assistance aux personnes de grand âge et à la petite enfance.

« Il s’agit avant tout de donner aux étudiants Ganathains la possibilité de suivre des études supérieures dans de bonnes conditions. La somme allouée est calculée selon le quotient familial et prend en compte l’éloignement du lieu des études. En contrepartie les jeunes
gens doivent s’inscrire à 2 actions citoyennes – l’occasion de rencontres intergénérationnelles, de participer à la vie locale et de favoriser les rapports entre la collectivité et les jeunes. »

Me laisser un message

À lire aussi…